Site web officiel de la province du Kongo Central en République Démocratique du Congo
Reportage signé "La Cité Africaine"
 
La Banque Mondiale présente le rapport de suivi de la situation économique récente de la province du Kongo Central

Le Kongo Central regorge un potentiel énorme pour son développement, même si les défis à relever sont encore énormes. C’est la quintessence du rapport de suivi de la situation économique récente de cette province présenté lundi par des experts de la Banque mondiale, lors d’une réception organisée en la résidence du gouverneur de province, à Matadi, en présence du gouverneur Jacques Mbadu Nsitu et de son équipe gouvernementale ainsi que de plusieurs autres personnalités de la province.

Selon M. Emmanuel Pinto Moreira, économiste en chef de la Banque mondiale pour les deux Congo, qui en a donné la quintessence, l’énorme potentiel du Kongo Central est d’abord agro-industriel. La province dispose à suffisance des terres arables. La Banque mondiale est convaincue que la province peut asseoir son développement sur le potentiel agro-industriel.

Autre potentiel retenu par les experts de cette institution financière internationale, ce sont les ressources énergétiques. Inga se trouve au Kongo Central, un barrage hydroélectrique qui peut électrifier une bonne partie de toute l’Afrique.

Le rapport de la Banque mondiale a également retenu un potentiel énorme en termes d’infrastructures pour cette province traversée par la route nationale n° 1 et qui dispose des trois ports (Matadi, Boma et Banana). La seule province qui a accès à l’océan Atlantique.

Il a cependant estimé qu’en dépit de ces atouts, les défis à relever sont énormes pour la province. Premier défi : la sous-exploitation. Le potentiel agro-industriel et les ressources énergétiques sont sous-exploités. Dans le domaine énergétique, Emmanuel Pinto a cité Inga qui n’est pas exploité totalement. Il a aussi relevé la question de volatilité et de l’insuffisance des ressources pour financer le développement à moyen et long terme de la province.

Dans ce rapport de suivi de la situation économique récente du Kongo Central, la Banque mondiale évoque aussi la question de la pauvreté, dont la réduction constitue sa première mission. Dans cette province congolaise, le taux de pauvreté est passé de 62 % à 49 %. En dépit de cette baisse, le taux reste relativement élevé, estime la Banque mondiale, parce que 49 % c’est quasiment 50%. Dans ces conditions, l’ont vit encore une situation d’un ménage sur deux qui sont sous la pauvreté. C’est donc un défi à relever. Et la Banque mondiale dit travailler sur la question.

Il y a aussi la question des jeunes. Plus de 52 % de la population a moins de 20 ans. La Banque mondiale est convaincue que ces jeunes peuvent constituer un atout, mais aussi un défi. Parce qu’il va falloir que les former et les préparer pour que demain ils aient des emplois et participent au développement.

En conclusion, elle recommande que la province du Kongo Central puisse s’appuyer sur son potentiel agro-industriel, sur toutes ses ressources énergétiques et sur ses infrastructures. En faisant aussi attention à la bonne gouvernance, notamment au niveau local. Et, après Matadi, le même rapport a été présenté à Boma et Mbanza-Ngungu.

1
.Nos Titres
Le Gouvernement Provincial appuie la 18ème Communauté Evangélique du Congo/CEAC à  Boma à l’occasion de la consécration de 14 nouveaux pasteurs Jacques Mbadu Nsitu, Gouverneur de Province du Kongo Central, a visité le chantier du nouvel immeuble du gouvernorat à Matadi Le Gouverneur de Province, Jacques Mbadu Nsitu a visité ce 29 juin 2016 le chantier du nouveau stade P.E. Lumumba
Le 56ème anniversaire de l'indépendance de la RDC célébré autour d'une messe d'actions de grâce au Kongo Central - animée par une merveilleuse chorale des enfants Jacques Mbadu Nsitu, appuie l’ISIPA/Matadi avec un don d’un bus et d'un lot important de sacs de ciment Le Gouverneur de Province lance les travaux de bétonnage de l’avenue du Fleuve à Boma
    retour à la page d'accueil