La Province du Bas-Congo, une des onze provinces de la R.D.C, a une superficie de 53.000 km². Province agricole, du port, du pétrole, du barrage, etc...
www.kongocentral.net, votre site Web !
CLIQUEZ ICI POUR...Cérémonie d’ouverture de la 2ème Assemblée Extraordinaire du Conseil Provincial de la Jeunesse...
LE VICE-GOUVERNEUR DE PROVINCE, Atou MATUBUANA, APPRECIE
LA POURSUITE DES TRAVAUX DE MODERNISATION DU TERRAIN "DAMAR"
jk
L’Exécutif Provincial s’est résolu de doter la Ville de Matadi d’un terrain de football moderne à la place « Damar ». Cette ferme détermination s’est illustrée par la visite que le Vice Gouverneur de Province, Atou Matubuana Nkuluki, a effectuée ce jeudi dans l’après-midi sur ce chantier dont les travaux sont financés par l’Exécutif Provincial sous la supervision de l’Honorable Député National, Oscar Muller Luthelo Nyudi.

Cette visite technique a permis à l’Autorité de Province de se faire une idée exacte de la poursuite des ces travaux de génie civil tant attendus par les férus du ballon rond de la Ville portuaire de Matadi. Des explications techniques lui ont été données dans le cadre de ces travaux qui se poursuivent normalement ce, compte tenu de la promesse faite par l’Honorable Muller Luthelo à qui la direction du chantier a été confié par l’Exécutif Provincial.
Bravant la chaleur caniculaire de cette journée de la mi-mars et devant un monde de sportifs surpris, le Vice Gouverneur de la Province du Bas-Congo, Atou Matubuana a fait le tour complet de tout le chantier. Cette attention est une illustration parfaite du souci de l’Exécutif Provincial de voir ces travaux de génie civil prendre en un temps record fin tout en respectant les normes technico-architecturales. Tout compte fait, le personnel technique et les cadres commis à ces travaux se sont sentis revigorés par cette visite-éclair.

Pour ceux qui ont connu le terrain sablo-rocailleux de Damar dans la Commune de Matadi, ils ne le reconnaissent plus dans la mesure où il est entrain de prendre une autre forme. Des murs sont entrain d’être élevés. Des grappes de briques jonchant l’aire de jeu. Des mottes de sable entendant d’être utilisés. Des pierres et caillasses éparpillées à même le sol. Des véhicules-citernes prêtes à vider leurs contenus. Des maçons et leurs aides en pleine besogne. Telle est l’ambiance qu’Atou Matubuana a vécue pendant cette visite.

Outre ce qu’il a vu en plein terrain «Damar »qui est en pleine transformation par une main d’œuvre locale bien sélectionnée pour ces fins, Atou Matubuana a été conduit en plein cœur du Complexe Sportif « Damar ». Il s’est fait expliquer la gestion de cette infrastructure sportive – regroupant plusieurs disciplines sportives notamment la boxe, le basket-ball, le judo, le karaté, le catch et autres … Cette infrastructure sportive mérite – tout de même – une attention soutenue de la part de l’Exécutif Provincial dans la mesure où elle regroupe plus d’une discipline. Au finish, le Vice Gouverneur de Province a été reçu par le Dr Manix Lukau Kinanga qui lui a fait visiter le Complexe Médico-Sportif «  Damar ». Un cadre ouvert dans le cadre du suivi médical des sportifs. Car, il est reconnu que la pratique du sport doit se faire sous surveillance d’un expert en médecine sportive. C’est ici qu’il faut saluer la présence de ce cadre qu’anime le Dr Manix Lukau Kinanga.
(SUITE...) Le respect de la parité au sein du gouvernement provincial salué par l'Honorable Marie-Ange Lukiana

A la presse, l'Honorable Marie Ange Lukiana a fait savoir  que cette dynamique qu'est l' Unaf a été lancée depuis 1997 à Matadi. La Province du Bas-Congo a été la première à accueillir l'Unaf après la Ville-Province de Kinshasa. Cette parie du Sud Ouest de la République Démocratique du Congo a bénéficié des largesses de la structure nationale notamment la mobilité, des parcelles, des caisses de micro-finances pour les femmes. Comme tout début est toujours difficile, il a manqué un certain dynamisme pour valoriser ce capital. C'est pour cette  raison, a-t-elle expliqué, qu'il a été envoyé à Matadi, il y a de cela 3 ans, le comité national dans le cadre de la redynamisation du comité provincial avec une nouvelle politique d'implantation dans la Bas-Congo. Les Villes de Boma et de Matadi ont été automisées, a indiqué l'Honorable Marie Ange Lukiana. C'est ainsi, a-t-elle ajouté que tout va maintenant mieux.

A une question de la presse du gouvernorat sur la décision prise par son successeur ayant trait à la Journée dédiée à la Femme au niveau de la République Démocratique du Congo, pour des raisons d'Etat, elle ne voulait pas encore donner son point de vue afin de ne pas interférer sur la décision de leur gouvernement qui est de la majorité présidentielle. Toutes les activités organisées pendant  les 3 dernières années ont atteint leurs objectifs. Au sein du forum organisé à Matadi, plus d'une femme ont reconnu que cette Journée du 8 mars n'était pas connu surtout dans les milieux ruraux.  Mais pendant trois années avec la mobilisation générale appuyée par des supports reflétant la culture congolaise, au jour d'aujourd'hui, a martelé la Fondatrice de l'Unaf qui avant d'élue Députée Nationale avait animé - entre autres - le Ministère du Genre, Famille et Enfant, plus de 7O des personnes ont le sens de cette journée internationale. Elle a rappelle, chaque année, le devoir, la promotion et la protection de la gent féminine - tous âges confondus. Maintenant, on peut mettre beaucoup d'autres contenus. C'est normal, dira-t-elle, que le programme puisse aller en évoluant étape par étapes selon les objectifs qu'on tient à atteindre.

L'Unaf a grandement félicité le gouvernement provincial pour avoir respecté la parité de 30 % des femmes aux côtés de leurs collègues hommes sous le tandem Mbadu-Matubuana à la tête de la Province du Bas-Congo. Profitant de cette audience lui accordée par le Vice Gouverneur, l'Honorable Lukiana l'a rappelé. non seulement que le Bas-Congo est la 4ème province sur 11 à atteindre le pourcentage de 3O % des femmes en son sein depuis que cette campagne avait été lancée à partir de Goma dans le Nord Kivu. La particularité dans le Bas Congo est que la préséance au niveau des Ministères revient à une femme. Ce geste est un réel réconfort moral.

De son côté, le Vice-Gouverneur, Atou Matubuana Nkuluki, n'a pas manqué de remercier son interlocutrice pour l'attention qu'elle accorde à la Province du Bas-Congo dans la mesure où elle fait allusion à la parité que l'Exécutif Provincial a respectée selon la volonté du Chef de l'Etat, Joseph Kabila Kabange.L'Unaf - en tant une structure d'encadrement de la gent féminine - elle a toujours  été la bienvenue dans le Bas-Congo où elle regorge en son sein un important nombre de femmes de toutes les catégories. Avec ces dernières, il saute aux yeux que cette dynamique reprend sa place sous le soleil. Parce qu'il y a lieu de reconnaître que l'Unaf a connu quelques moments de léthargie.  Par Luzolo N'zeka

 
Le respect de la parité au sein
du gouvernement provincial
salué par l'Honorable
Marie-Ange Lukiana

L'Honorable Marie-Ange Lukiana Mufuankolo, Députée Nationale et Fondatrice de l'Union des Femmes ( Unaf ) en séjour dans la Ville de Matadi, chef-lieu de la Province du Bas-Congo, a été rendre une visite de courtoisie auprès du Vice Gouverneur, Atou Matubuana Nkuluki, assumant l'intérim du Gouverneur de Province en mission officielle à Kananga à la 3ème Conférence des Gouverneurs. 

Cette audience a été focalisée autour de  la mission que l'Honorable Lukiana Mufuankolo vient d'effectuer  à Matadi  dans le cadre d'un séminaire ayant pour thème " Femme comme candidate et électrice " Ces assises de deux jours tenues à Nzo a Nsalani dans la Commune de Matadi sont appuyées par la Fondation Korand Adenauer dont le siège se trouve basé à Kinshasa.

Et, ce vendredi 22 mars 2013 à Matadi...
Cérémonie d’ouverture
de la 2ème Assemblée Extraordinaire du Conseil Provincial de la Jeunesse
Sous le haut patronage de l’Exécutif Provincial du Bas-Congo, la 2ème Assemblée Extraordinaire du Conseil Provincial de la Jeunesse, une structure de réflexion des conseils et de coordination des activités de la jeunesse du Bas-Congo regroupant les délégués de toute la Province a démarré ce vendredi sous la direction du Vice Gouverneur, Atou Matubuana, ce au nom du Gouverneur de Province en mission.

Le lancement de ces assises provinciales a connu la participation des Ministres Provinciaux en charge respectivement des Hydrocarbures et enfin de l’Environnement, des membres du Conseil Provincial de Sécurité et autres personnalités sans omettre des anonymes. Pour le Chef de Division en charge de la Jeunesse, Jackson Mamingi, cette structure a été créée depuis 1994. Elle a été réorganisée en février 2003. Elle constitue un cadre de concertation des Associations et Mouvements de la jeunesse à travers toute la Province du Bas-Congo. Par Luzolo N'zeka
suite... Cérémonie d’ouverture de la 2ème Assemblée Extraordinaire du Conseil Provincial de la Jeunesse
Il sied de signaler que ce comité sera renouvelé  en vue de la relance de ses activités et, qui plus est, redynamiser la structure d’encadrement des jeunes par une jeunesse valable, compétente et capable de faire entendre la voix de la base auprès des décideurs. La tenue de ces assises définit la volonté de l’Exécutif Provincial du Bas-Congo de matérialiser la vision du Chef de l’Etat dans la reconstruction et développement de la société mais aussi bâtir un environnement intra-sociétal de paix, a déclaré Atou Matubuana. Le gouvernement provincial ne ménage aucun effort pour soutenir les activités de la jeunesse ce, avec un budget qui sera voté en faveur du Conseil Provincial pour redynamiser les activités à tous niveaux.

La cérémonie s’est clôturée par une fructueuse visite de différentes filières de formation professionnelle des jeunes. Au total, il existe dans ce centre de formation professionnelle 9 (neuf) filières avec 521 apprenants  ce, pour une durée étalée sur 3 ans. Il s’agit notamment de l’informatique, de la mécanique, de la coupe et couture, de l’électronique, de la menuiserie, de la section d’ajustage et  celle du froid et climatisation. Ce Centre de Formation Professionnelle dont le renom a déjà dépassé les cieux provinciaux s’est toujours fait parler de lui dans la professionnalisation de la jeunesse congolaise – appelée à être réellement utile à la Nation. Cette visite a démontré que l’Exécutif Provincial est animé par le souci de voir la jeunesse être préparée à ses responsabilités futures. La population congolaise étant constituée de 2/3 de la couche juvénile, il est tout à fait raisonnable que les autorités à tous les niveaux puissent lui accorder une attention particulière. Car, il est reconnu que l’avenir de toute Nation est consécutif à l’encadrement dont bénéficie la gent juvénile.

« Le développement socio-économique de notre pays en général, de la province du Bas-Congo en particulier, est tributaire du taux d’accroissement de sa production liés aux capacités physiques, morales et intellectuelles de sa population active dont la jeunesse constitue la fange la plus déterminante de par son importance quantitative et ses potentialités énergétiques. Il est une évidence que les jeunes constituent les deux tiers de la population du pays. L’avenir du pays dépend de leur encadrement aujourd’hui. » dixit Atou Matubuana Nkuluki qui est conscient de la réalité selon laquelle aucune œuvre de reconstruction nationale ne peut réussir sans la participation de la jeunesse. C’est ici que jaillit, a-t-il fait remarquer, en source lumineuse, la mission noble et sublime du Conseil de la Jeunesse lequel  se présente comme l’élément fondamental qui offre aux jeunes la possibilité de participer à l’effort de la reconstruction nationale.
Par Luzolo N'zeka
retour à l'accueil - contactez le Gouverneur