La Province du Bas-Congo est une des onze provinces de la R.D.Congo.
Sa superficie de 53.000 km², soit 2,3 % du territoire national. Province agricole,
elle est également celle du port, pétrole, barrage, etc... (En savoir plus)
INTENSES ACTIVITES AU CABINET DU GOUVERNEUR :
* des audiences avec le Vice-Gouverneur : Le Coordonnateur Provincial de la MONUSCO,
les Délégués de 404 journaliers de la SCTP, le Chef de Division de l'Inspection Provinciale des Affaires Sociales
Le Vice-Gouverneur s'entretenant avec le Coordonnateur Provincial des Nations Unies et M. Jacques Kiaba de la MONUSCO
... le Directeur Adm de la SCTP et le Délégué de l'Inspection du Travail
... des audiences avec des honorables députés
... les délégués de 404 ex journaliers de la SCTP
... des audiences avec des honorables députés
Entretien avec les Délégués de
404 ex-journaliers semainiers
de la SCTP (ex ONATRA)
Le Vice-Gouverneur a accordé ce jeudi 21 février 2013 une audience aux délégués de 404 ex-journaliers semainiers de la SCTP, qui viennent et font la grogne, devant le cabinet du Gouverneur, chaque jour depuis leur prise des fonctions.

Ayant présenté leur situation, avec documents à l’appui, et dans le souci du rétablissement de la paix sociale entre les 2 parties, le Vice-Gouverneur a jugé bon et opportun d’inviter le DPM de la SCTP (ex. ONATRA) et l’Inspecteur Provincial du Travail, qui, empêchés, ont délégué, à leur tour,  le Directeur Administratif pour la SCTP et l’Adjoint de l’Inspecteur du Travail. En effet, les semainiers, ayant travaillé soit pendant 10 ans ou 8 ans pour les uns et 5 ans pour les autres, se sont retrouvés débarqués par la société, dans un arrangement de désintéressement à l’amiable, dont une clause prévoit l’engagement de ces derniers en cas de vacance.

Cependant, il semble que ce protocole n’est pas respecté par l’entreprise. La grogne persistant, la paix éventuellement en agitation, le Vice-Gouverneur a émis le vœu de voir s’organiser une réunion autour d’une table qui permettrait de tout traiter, afin de résoudre cette question, et ainsi, pacifier le rythme de vie de toutes les parties.

retour à la page d'accueil
De l'audience avec le Chef de Division à l’Inspection Provinciale des Affaires Sociales du Bas-Congo

Madame Victorine LUYEYE MANDIANGU, Chef de Division à l’Inspection Provinciale des Affaires Sociales du Bas-Congo s’est entretenu avec le Vice-Gouverneur ce jeudi 21 février 2013. De cette entrevue, le Vice-Gouverneur a été renseigné de 40 centres sociaux qui existent dans la province, dont 6 à Matadi. Une autre information importante est que ces centres ne bénéficient pas de la visite de l’autorité provinciale, de laquelle les dirigeants seraient saisis de réalités de ceux-ci. A l’exemple de l’encadrement des shegguès, de livres et autres matériels faisant défaut. Le Vice-Gouverneur a promis de transmettre ses doléances et requêtes au Gouverneur, et a promis une franche et efficace collaboration.

De l'audience avec le Représentant des Nations Unies au Bas-Congo

Ce jeudi 21 février 2013, le Vice-Gouverneur s’est entretenu avec le Représentant des Nations Unies, Henk Bruyn, qu’accompagnait Monsieur Jacques KIABA de la MONUSCO. Leur entretien a tourné autour de la mission retouchée des N.U. au Bas-Congo, et en République Démocratique du Congo, en général. Les N.U., appuyées par ses différentes organisations vont œuvrer au Bas-Congo dans l’axe « Développement ».

Le Représentant a fait savoir qu’il avait déjà pris contact avec le Chef de Division du Plan, auprès de qui il a trouvé des projets déjà réalisés et financés, et d’autres avec des activités envisagées non encore financées. Et de ce fait, il a promis d’intégrer les projets financés et non-financés pour dégager un plan directeur à suivre.  Aussi, il a promis de faire de plaidoyers à son institution et ses organisations.

Il a également avancé que leur mission ne manquera pas de mettre l’accent sur le domaine de l’environnement qui a préoccupé autrefois les OMD (Objectifs du Millénaire pour le Développement).

Enfin, il a voulu savoir si le projet de développement de la province passera également par la Division du Plan.

Aussi, avant de terminer, il a annoncé que très prochainement, seront organisées des consultations provinciales, puis nationales qui rassembleraient l’ensemble de la couche sociale, sur l’évaluation (2012) et projection(2013) des OMD. Un bilan à mi-parcours, dirait-on.

Bref, le Représentant des N.U. est venu pour une visite de courtoisie et pour une brève présentation de nouvelles approches des Nations Unies sur la province du Bas-Congo, comptée parmi les zones pacifiques.

Le Vice-Gouverneur a, au nom du Gouverneur de Province, remercié le Représentant des Nations Unies au Bas-Congo pour sa visite de courtoisie et le bref exposé de leurs nouvelles approches. Il a, par la suite, confirmé que l’exécutif provincial travaillera bel et bien avec les services du plan, en attendant tout prochainement que le ministère provincial soit mis en place, question d’adoption d’un budget qui serait discuté et voté par l’Assemblée Provinciale au cours d’une session extraordinaire. Bref, il a insisté que l’exécutif provincial est ouvert à toute collaboration.

(suite de l'entretien avec les Délégués de 404 ex-journaliers semainiers de la SCTP)

Le Directeur Administratif ainsi que l’Inspection du Travail ont reconnu que, de derniers événements qui ont troublé le bon fonctionnement du port de Matadi, une décision d’une réunion qui a regroupé les membres du Conseil de Sécurité de la Province avait prévu de rencontrer à Kinshasa les décideurs, parmi lesquels le Ministre du Travail, le Comité de Gestion de la SCTP. Aussi, le Directeur Administratif a informé l’autorité provinciale d’engagements qui ont eu lieu, suivant le besoin après test. Il avait également avancé que dans toute urgence, l’entreprise ne saurait pas présentement satisfaire tout le monde.