Le Bas-Congo est l'une des provinces en République Démocratique
du Congo, dirigée par le Gouverneur, Jacques MBADU NSITU









Tenue de la Conférence Provinciale Agricole à Kimpese ,
Un forum de mise en commun d’arsenal d’instruments de base pour booster le secteur agricole et rural

  • L’appui technique de la SNV, structure néerlandaise de développement, a été d’un apport considérable

La Province du Bas-Congo est fière de disposer d’un arsenal d’instruments spécifiques pour l’impulsion d’une ère nouvelle dans le cadre de la sécurité alimentaire et le développement rural. Cette fierté se justifie par le fait que plus de 200 participants venus de divers horizons se sont mis ensemble pour réfléchir profondément sur toute la problématique liée au secteur jumelé agriculture et développement rural à travers la Province du Bas-Congo. Les différents participants qui se comptent parmi les acteurs de développement, les partenaires financiers et autres animateurs œuvrant dans ce secteur précis ont travaillé durement pendant trois jours se sont appesantis sur tous les aspects concourant à l’amélioration des conditions de vie des populations ainsi que le développement des milieux ruraux.

Cette initiative prise par le gouvernement provincial sous la supervision du Ministère Provincial en charge de l’Agriculture, Pêche, Elevage, Pisciculture et du Développement Rural que pilote Raymond Nsumbu Badika Lukau a été placée  sous le haut patronage du Gouverneur de Province avec l’appui technique de la SNV, une organisation néerlandaise de développement. Elle a été motivée par le fait que le Bas-Congo n’a pas encore son plan de développement agricole et de développement rural. C’est ainsi que ce forum a été un centre de réflexions bien mûres en vue de mettre en place un mécanisme de la gouvernance de l’Agriculture et du Développement Rural et, de l’autre côté, les stratégies de promotion des filières végétales, animales et halieutiques par l’approche chaînes des valeurs et de l’agro-business. Cela est tout à fait bien penser dans la mesure où en cette période préparatoire de la saison agricole A 2012-2013, sous l’impulsion du gouvernement provincial tout en s’appuyant sur la loi portant principes fondamentaux relatifs à ce secteur qui oblige les provinces d’avoir son programme agricole conforme à la politique nationale, la Province du Bas-Congo s’est décidée de se doter de ce précieux arsenal d’instruments de base en vue de baliser la programmation des activités de développement agricole et rural.

C’est, du reste, le sens qu’il faut donner à la tenue de cette Conférence Provinciale sur l’Agriculture et le Développement Rural. Ces assises de haute portée agricole et rurale ont permis à tous les participants et autres experts et partenaires tant congolais qu’internationaux de regarder dans la même direction. Ils se sont référés notamment aux objectifs global et spécifiques. Il s’est notamment de doter la Province d’un schéma directeur reprenant d’une part les différents modèles agricoles à promouvoir en fonction de la gestion des terroirs et, d’autre part, des besoins de la Province et ces atouts. De ce fait, définir les orientations d’une programmation échelonnée articulant les différents programmes à mettre en œuvre dans le temps et dans l’espace de manière cohérente, réaliste er efficiente pour les trois ans. Du point de vue des objectifs spécifiques, les participants étaient appelés à cartographier et cerner les domaines et la répartition sociogéographique des interventions dans le secteur du développement agricole et rural de la Province, de lever les grandes options sectorielles en matière d’agriculture et de développement rural pour le Bas-Congo et enfin, formuler les lignes directrices du Plan Provincial d’Investissement Agricole avec les Avant Projets Sommaires.

De l’analyse de différentes problématiques agricoles et rurales

Pour mieux répondre aux différents questionnements sur la relance du secteur agricole et le développement rural et trouver des réponses adéquates selon la vision du gouvernement provincial sur base des lignes maitresses du gouvernement central, les participants se sont penchés sur des panels thématiques. Au total, 5 autour desquels ils ont porté leurs discussions et échanges d’expériences. On peut notamment citer la planification du développement local, les intrants pour la protection agricole et le développement rural, les infrastructures rurales, les unités agro-alimentaires et l’adéquation de la formation des cadres techniques et, enfin, la dynamique communautaire pour le développement agricole et rural.

Le panel relatif à la gestion de la territoriale et changement social dans le Bas-Congo a décortiqué la territoriale du développement et le développement agricole et rural. Il a été question également de se pencher sur la planification locale, pierre angulaire de la transformation sociale dans le secteur agricole et du développement rural et sur les filières agricoles porteuses au Bas-Congo. Dans le second panel, il a été le point ayant trait à la production semencière, la mécanisation agricole et le financement rural. Quant au troisième panel, il a été question de s’appesantir sur les infrastructures rurales avec comme points de mire les pistes rurales, les entrepôts et marchés, les aménagements de bassins hydro-agricoles, l’électrification rurale et l’hydraulique rurale. Le quatrième panel a centré autour des entreprises agro-alimentaires et la formation des cadres. Il s’est agi donc des plates-formes multiservices et l’interaction Production agricole-Formation des cadres à «  cas de la Civak et Istacha ». Enfin, le cinquième panel s’est focalisé sur la dynamique communautaire pour le développement agricole et rural….

De toutes les analyses faites autour de ces 5 panels, les participants ont formulé des recommandations à mettre à la disposition du gouvernement provincial conformément aux objectifs assignés à l’organisation de ces assises pour lesquelles le Ministre Provincial en charge de l’Agriculture, Pêche, Elevage, Pisciculture et de Développement Rural s’est battu bec et ongles pour leur réussite selon la volonté du gouvernement provincial sous leadership de Jacques Mbadu Nsitu.

Le satisfecit de l’Autorité de Province

Dans son mot de clôture, le Vice Gouverneur de Province, Atou Matubuana Nkuluki, outre le chapelet de remerciements adressés respectivement au Chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange, artisan de la paix sans laquelle une activité de cette ampleur ne pouvait se réaliser, n’a pas omis de citer la SNV pour son appui technique qui a largement contribué à l’organisation matérielle de ces assises provinciales. Il a reconnu le travail harassant abattu par les conférenciers pour l’intérêt de la Province du Bas-Congo. «  Durant ces trois jours, vous venez de baliser le chemin à travers les produits des réflexions dans vos différents panels et créer une banque des données, outil de travail, permettant à la Province de mettre en place un programme cohérent des options afin que le Plan provincial d’Investissement Agricole et Rural soit effectif. » a martelé A.M.N qui a, de ce fait, invité les uns et les autres à matérialiser ces résolutions en Avant Projet Sommaire afin de permettre au gouvernement provincial d’avoir dans sa gibecière des cartouches sûres à brader devant les différents partenaires qui raffolent le Bas-Congo dans le secteur agricole et rural. Tout compte fait, l’organisation de ce forum qui vient de mettre ensemble différentes intelligences donne au gouvernement provincial plus d’éclairage quant aux efforts que la province est appelée à mobiliser pour vivre une nouvelle ère du secteur agricole et rural. C’est ainsi qu’au niveau du gouvernement provincial du Bas-Congo, il ne sera ménagé aucun effort pour booster, tant soit peu, le développement du secteur agricole et rural afin de vivre en toute quiétude la sécurité alimentaire tant recherchée.
Signalons que dans le cadre de ces assises, la Cité de Kimpese avait également abrité la tenue de la Foire Agricole et Artisanale du Bas-Congo. Plusieurs variétés agropastorales de la Province du Bas-Congo avaient été présentées sans oublier les différents produits alimentaires – transformés par  le Centre d’Information et de Vulgarisation Agro-Alimentaire de Kimpese  «  CIVAK » sous la direction du Révérend Père Charles Kusika Nzau dont le nom a déjà traversé les cieux nationaux. Dans son mot d’ouverture, le Vice Gouverneur de Province a commenté la nécessité et l’importance de ces activités foraines.  Le Ministre Provincial, Raymond Nsumbu Badika Lukau s’est longuement appesanti sur les dividendes qu’on peut tirer de cette « Foire » du point de vue de vente, d’achat et d’échanges culturels. Tous ont souhaité voir toute la population locale pour profiter de ce forum forain organisé sur la vallée de Crafod «  Centre Régional  d’Appui de Formation pour le Développement ».

accueil