CENTRE REGIONAL D'APPUI ET DE FORMATION POUR LE DEVELOPPEMENT à Kimpese
Un reportage de Didier Veka (WebMedia), Luzolo N'zeka (Rtnc/Bas-Congo), Samy Mamangana (Camera) et Honoré Diav(Photos)...
CRAFOD dans la Cité de Kimpese, dans la Province du Bas-Congo en RDC
Le Centre Régional d'Appui et de Formation pour le Développement, CRAFOD en sigle, est une structure de développement créée par l'Eglise du Christ au Congo, Synode provincial du Bas-Congo. C'est une Organisation Non-Gouvernementale de Développement (ONGD) d'obédience chrétienne. Son rôle est de coordonner les projets de développement dans la Province. Le siège social du CRAFOD est établi dans le quartier 4, Cité de Kimpese, territoire de Songololo, District des Cataractes, Province du Bas-Congo en République Démocratique du Congo. Kimpese est traversé par la route nationale n° 1, à 220 km de Kinshasa la Capitale et à 132 km de Matadi, ville portuaire du pays à l'ouest.
Une vue du CRAFOD Un dispositif médical Une couveuse pour +/-10.000 oeufs Un des superviseurs, Sylvain Dilubenzi
Le CRAFOD est construit sur une colline à part, voisine du Mont Cristal (Mont Bangu) à environ 5 km. L'accès au site du CRAFOD est facilité par deux principale voie de communication, à savoir : la route nationale n°1 (route asphaltée) et de la voie ferrée reliant toutes deux Kinshasa et Matadi.

Toutefois, la cité de Kimpese dispose d'un piste d'aviation pour petit porteur sous la gestion de la Mission Aérienne Fluviale, MAF en sigle. L’Hôpital de l'Institut Médical Evangélique, IME en sigle, est son voisin le plus immédiat, la Cimenterie Nationale ou CINAT est l'entreprise la plus célèbre du milieu et fait frontière avec le CRAFOD au Nord.

CRAFOD AUJOURD’HUI (Août 2013)

D’après notre entretien avec Sylvain Dilubenzi, nous avons noté que le Centre compte 4 antennes, dont Songololo, Mbanza-Ngungu, Seke-Banza et Luozi, pilotées par des coordonnateurs et animateurs qui ont la charge d’animer, de vulgariser, d’accompagner, et encore, de venir en appui aux ménages. Les ménages sont soit un village ou plus, une personne, ou une collectivité. Ils interviennent en conseils comme Experts, et en semences. Le projet CRAFOD est soutenu par EED, une organisation protestante des financements. Aujourd’hui, CRAFOD élève Pintades, Aulacodes, etc. Les passagers sur la Route Nationale n°1 l’oublient, certes. Il suffit d’accéder dans l’enclos de CRAFOD pour s’approvisionner en aulacodes, pintades, œufs, cochons, poules, etc. Par la distribution de ces produits, le centre essaye de s’autofinancer. A défaut, contactez CRAFOD via +243 811774014–crafod@crafod.org

Une antenne VSAT Un dispositif pour sémailles de maïs
Des pintades Une porcherie
La porcherie Un poulailler Des poules bien améliorées Des aulacodes élevées

Dans le cadre de son élevage, le centre croise de variétés différentes de coqs et poules pour ressortir une race un peu plus améliorée, avec poussin plus vigoureux.
Son appui dans les ménages en ce qui concerne l’élevage consiste également en vaccins. La difficulté réside par le fait que les ménages font de l’élevage en divagation. LE CRAFOD, dans son accompagnement des ménages procède par des formations locales des leaders qui font la restitution aux autres, et aussi, par des formations à la base. Nous avons visité le centre et son patrimoine, du 26 au 28 août 2013, lors de la Conférence Provinciale sur l’Agriculture et le Développement Rural – 3ème Foire Agricole de Kimpese. Nous avons noté l’installation d’une antenne VSAT, un cybercafé…

Sylvain Dilubenzi a affirmé que le financement de l’EED ne suffit pas face à la vision et réalités du Centre. L’élevage dans CRAFOD a un  patrimoine de +/-9 bâtiments, où fonctionnent poulaillers, porcherie, aulacodiculture, etc. Les aulacodes avoisinent une cinquantaine de têtes, parmi lesquelles les mâles sont disponibles pour la vente. Les aulacodes se nourrissent de grains de maïs, manioc, noix de palme, etc. Son système ne supporte pas l’encadrement, aimant trop sa liberté. C’est là que nous avons appris que la perdrix est l’oiseau difficile à domestiquer.

Chez les aulacodes (haut) Forêt fabriquée (bas) Agents de CRAFOD
Nous y avons trouvé des stagiaires, des étudiants en Agrovétérinaire, venus de l’ISAV-Kimwenza-Kinshasa, parmi lesquels l’Abbé Jean-Gilbert Nkunku, Perpétue Betukumeso, Huguette Mukelenge… Trois tracteurs composent son charroi agricole, aussi, trois couveuses datant de l’époque coloniale s’imposent dans le poulailler, avec une capacité de 12.000 œufs, l’une, et 7.000 pour la deuxième, une autre étant en panne.
crafod

HISTORIQUE
En 1994, sur décision du Comité Exécutif Provincial de l'Eglise du Christ au Congo / Bas-Congo, le Synode crée le Centre Régional d'Appui et de Formation pour le Développement, CRAFOD en sigle. Cette institution a depuis sa création jusqu'à nos jours, le statut d'une Organisation Non-Gouvernementale de Développement, ONGD, avec l'éthique protestante à la base.

Le CRAFOD naît de la fusion de trois institutions, à savoir : le Groupe Technique d'Encadrement Régional (GTER), le Centre de Développement Communautaire (CEDECO) et le Département Femme et Famille Régional (DFFR).

L'évolution historique des différents programmes de développement de l'Eglise Protestante de la province du Bas-Congo s'échelonne sur six étapes :

  • 1966 : création du Centre de Développement Communautaire (CEDECO) par 4 grandes Sociétés de Missions (Eglises d'outre mer) qui sont : la BMS d'origine anglaise, la BFMS d'origine américaine, la SMF d'origine suédoise et CMEA d'origine américaine. L'objectif dans la création du CEDECO était : former des jeunes éleveurs et agriculteurs, animer les milieux ruraux, vulgariser les techniques agricoles, multiplier et introduire les semences et géniteurs sélectionnés améliorés et à haut rendement, produire et diffuse les petits matériels agricoles.
  • 1980 : création du Groupe Technique d'Encadrement Régional (GTER) par le Synode Provincial de l'ECC/Bas-Congo. L'objectif était de : coordonner toutes les activités de développement des communautés membres de l'Eglise du Christ au Congo, Province du Bas-Congo, appuyer les organisations paysannes dans leurs activités génératrices de revenu, sensibiliser et accompagner les organisations paysannes dans les activités de développement.
  • 1991 : événement de triste mémoire; pillage en octobre du Centre de Développement Communautaire par les inciviques. cette situation a plongé l'institution dans une léthargie profonde qui ne sera écartée que plus tard.
  • 1994 : auto-évaluation du programme du GTER qui avait abouti à la fusion de trois organes de développement, à savoir : GTER, DFFR et CEDECO. Ce dernier, vu l'importance de son infrastructure d'accueil, centralise toutes les activités et deviendra par la suite, le siège officiel du CRAFOD.
  • 2004 : Le CRAFOD fut élevé au rang d'une Association Sans But Lucratif (asbl), lui dotant d'un statut particulier qui lui permit de devenir un organisme associé à l'Eglise du Christ au Congo, Synode Provincial du Bas-Congo. Cette situation est due : aux réalités du moment, à la philosophie de fonctionnement des organismes partenaires, à ses objectifs, à sa vision, à son ouverture vers le monde extérieur et à l'accès aux crédits conformément aux normes en vigueur

OBJET SOCIAL

Aider la population rurale à une auto-prise en charge à moyen, court et long terme.

MISSION

  • Promouvoir le développement des populations pauvres et marginalisées dans la Province du Bas-Congo ;
  • Accompagner les paysans dans leurs activités d'autofinancement et d'autoconsommation ;
  • Restaurer la dignité humaine des populations pauvres et marginalisées;
  • Contribuer à la réinvention du devenir des populations à la base par elles-mêmes et leur totale responsabilisation ;
  • Animer et coordonner le Réseau des Organismes Protestants d'Appui au Développement (REOPAD)

CE QUE CRAFOD DIT DE LUI-MEME

Le CRAFOD a été crée pour parfaire le mieux être de la population,ainsi dire la lutte contre la pauvreté. Il est chargé de coordonner les projets de développement à travers la province du Bas- Congo.

Le CRAFOD a été doté d’un statut juridique le 29 novembre 2004 par l’Eglise du Christ au Congo, Synode du Bas Congo compte tenu des réalités du moment et au regard de l’évolution de sa structure organisationnelle et de ses objectifs.

En effet, ce statut juridique lui permet de s’épanouir et d’être compétitive à l’échelle nationale et internationale, d’accéder aux crédits conformément aux normes en vigueur et ce, dans le respect de l’ascèse protestante .Ainsi, Le CRAFOD fut élevé au rang d’une association Sans but lucratif (asbl) associé à l’église du Christ au Congo, Synode du Bas- Congo.

Champ d’activités

  • Renforcement des capacités institutionnelles communautaires et institutionnelles
  • Information et Documentation
  • Production et Vulgarisation Animale et Végétale
  • Protection de l’Environnement et Infrastructures de base (points d’eau, habitat, ponts et routes)
  • Promotion du Genre et Prévention des IST/VIH-SIDA

A l’heure actuelle, le personnel du CRAFOD est composé de 51 personnes, dont environ 24 personnes dans le cadre du Kitomesa II. Au total, CRAFOD embauche 6 femmes, soit 12%. Parmi les quatre chefs de volet on trouve deux femmes (Renforcement de Capacité et Genre et VIH + Sida).

Eléments en rapport avec la paîx

Le CRAFOD a pour mission de promouvoir le développement intégré des populations pauvres et marginalisées à travers toutes la province du Bas – Congo. Le CRAFOD lutte contre la pauvreté qui est un élément qui menace la paix.

Activités réalisées pour la construction de la paîx

  • L’organisation d’un colloque sur les traumatismes post électoraux
  • Dialogue constructif avec Bundu dia Kongo
  • Lutte contre la pauvreté
  • Animation, sensibilisation, conscientisation de la population sur l’autopromotion.
  • Animation, sensibilisation, conscientisation de la population sur le genre
  • Animation, sensibilisation, conscientisation de la population sur la santé communautaire (IST/VIH – SIDA, et autres

Partenariat et Contenu du partenariat

  • Partenaires :
    • Staff du CRAFOD
    • Société civile
    • Leaders communautaires et religieuses
    • Autorités politico administratives
    • Les structures socio – professionnelles.
  • Contenu du partenariat :

Dialogue ouvert continue avec les partenaires

  • Compétences disponibles
    • Professeur Masiala Ma Solo
    • Monsieur Willy Bongolo
    • Staff du CRAFOD
    • Les leaders institutionnels
    • La société civile
  • Compétences à renforcer
  1. Le CRAFOD a besoin de renforcer les capacités de ses membres sur la bonne gouvernance et la paix
  2. Documents et Outils disponibles pour la construction de la paix
  3. Rapport sur les traumatismes post électoraux
  4. Rapport sur le Dialogue Constructif
CIVAK-ISTACHA Quid? De la Conférence Agricole Provinciale Interview du Ministre Prov. de l'AGRIPEL Page d'accueil Kongocentral