home ACTUALITES Elévage Agroalimentaire Associations paysannes Annuaires agricoles Conférences-Formation Entreprises agricoles
Pêche Découvertes Apiculture Photothèque L'agronome explique Télécharger Document Développement rural Propositions d'affaires
LA SNV et LA JICA SOUTIENNENT LE DEVELOPPEMENT
DE L’AGRICULTURE EN RDC
- Cas de la culture du riz à Kinshasa et au Bas-Congo -

La SNV, Organisation néerlandaise de Développement,  aussi militant dans la recherche du partenariat en vue d’une synergie des acteurs  face au développement de l’agriculture en République Démocratique du Congo, avait initié un contact avec la JICA, Organisation Japonaise de Développement, lui présentant son programme de soutien dans le développement de la filière de Riz en RDC. Et ce, lors de la validation de la Stratégie Nationale de Développement du Riz en RDC  soutenu par le Japon en Afrique.

A la demande de l’Agence japonaise, fortement intéressée, la SNV a, au mois de septembre 2013, présenté avec plus de détails ses différents projets de riz et les zones d’intervention. La JICA a, à cet effet, promis à la SNV l’arrivée d’une expertise japonaise en riz pour faire les visites des différents sites de projet du Riz de la SNV.

Notez que l’incident (vents violents) survenu au Japon, dans sa région du Sud, au mois de décembre 2013 a ramené cette mission de visite des champs de riz au à ce mois de février 2014. Elle s’est effectuée du 08 au 11 février 2014. Et, la délégation à cette descente aux rizières était composée de :

  • Dr  SOKEY YOSHIMI, Conseiller Technique  Principal, JICA basé au Cameroun
  • Olivier DIEMBY, Directeur Adjoint des Programmes, JICA
  • Christophe NDJONDO, Conseiller  SNV
  • Bienvenue MIE NGOY, Chargé de mobilisation des ressources SNV
  • Hubert NKAOTULI, Conseiller SNV

Cette visite visait un double Objectif. La  SNV avait planifié de :

  • Faire visiter les  sites du projet Riz de la SNV à la JICA
  • Partager les expériences
  • Avoir les éléments de partenariat et de développement des projets avec la JICA

Tandis que, pour la  JICA, cette visite avait pour objectif de :

  • Récolter les données sur le terrain afin d’avoir les éléments pour la définition de son programme de soutien de la filière riz en RDC à travers l’engagement du Japon à soutenir les pays Africains dans le souci de doubler la production du Riz.

Comme l’annonce notre titre, ces visites se sont déroulées d’abord à Kinshasa puis au Bas-Congo.

A Kinshasa, la visite a eu lieu le 08 février 2014 dans le site de la TSHIANGU dans la coopérative COOPEC/MALEBO et la coopérative de KINGABUA COOPERKING.

La visite de la coopérative de COOPEC/MALEBO a concerné le champ de semence que la SNV a mis en place pour les paysans et aussi des échanges avec les riziculteurs, qui ont déploré le problème  de débordement de la rivière. L’expert japonais a fourni aux riziculteurs de conseils techniques importants,

Bienvenue dans notre site web !

tout en cherchant à connaître les variétés y plantées et la période de repiquage. Notons que les riz plantés à ce site sont le JASMINE, HUBEI, SIPI et NERICA.

De Kinshasa, la délégation est arrivée à Matadi, chef-lieu de la province du Bas-Congo en date du 10 février 2014.

Bien avant d’atteindre Matadi, cette délégation a visité le champ de semence de riz de la coopérative agricole de FATDIK à Kisantu, dans le district de LUKAYA, où la culture du riz est à sa première expérience. C’est un espace agricole de 4 hectares. La coopérative compte également une batteuse, leur dotée par le projet PARSSAR de la BAD, Banque Africaine du Développement. elle a également visité dans le territoire de Cataractes dans la cité de Mbanza-Ngungu la rizière de la coopérative Tusikama, qui exploite elle aussi 4 hectares de riz.

A la Coopérative Tusikama, Dr  SOKEY a demandé aux paysans d’accélérer la récolte considérant que la maturité du riz. Car, à défaut, la coopérative risquerait de perdre une bonne partie de sa production.

De Tusikama, la délégation s’est rendue à INERA NVUAZI, Institut de Recherche Agronomique. Ils y ont observé les différentes combinaisons des variétés que les chercheurs de cette institution essayent d’y expérimenter.

Après INERA, la visite s’est poursuivie dans le territoire du Bas-Congo, plus précisément dans la Coopérative URISEC où plusieurs paysans cultivent le riz, dans la cité de Kinzau-Mvuete. Signalons que la population de cette partie du Bas-Congo consomme beaucoup le riz. Les riziculteurs de ce coin de la RDC ont déjà récolté 8 hectares de la saison passée grâce à l’appui de la SNV. Leur variété du riz est le NERICA L14.

INERA NGIMBI, un nouveau centre agronomique, autrefois dirigé par la MIDEMA, Minoterie de Matadi, a aussi fait partie de la visite de cette mission SNV-JICA. Plusieurs semences y sont exploitées et produites grâce à l’appui d’autres projets et programmes.

La JICA  a loué la disponibilité de la SNV, la facilitation, la récolté de tous ces riches éléments sur le riz, et surtout l’ensemble du travail abattu par l’Organisation Néerlandaise de Développement dans cette filière en RDC. Faudra-t-il aussi le souligner, l’INERA a émis le vœu de travailler en partenariat avec la SNV pour le développement de la filière « RIZ » en RDC, ce, dans le souci de réaliser un package plus amélioré dans le travail de riz. Reportage de Didier VEKA

      retour à la page d'accueil